SHIATSU – Chi Nei Tsang

MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE

Sagesse ou Art  tri-millénaires dont, les observations des médecins, se sont accumulées au cours de ces siècles. Aujourd’hui, elles constituent un véritable trésor qui nous permet d’analyser chaque maladie, chaque douleur, et de savoir quel est le traitement, l’aliment, l’exercice qui provoquera un déblocage des énergies et un retour vers l’équilibre, et vers la santé.

Certains remèdes sont valides depuis des millénaires et sont :

  • Alimentation adaptée
  • Pharmacopée, essentiellement des plantes
  • Acupuncture
  • Le mouvement avec :
    • Qi Gong et le Do-In
    • Massages
  • Ventouses
  • Moxas, bâton d’armoise
  • La méditation

L’environnement influence votre santé.

Véritable biotope, le corps doit trouver son équilibre entre les différents facteurs climatiques (le chaud, le froid, l’humidité, le vent) auxquels il est soumis et l’énergie qui y circule.

Ce biotope est dépendant de l’écosystème dans lequel il évolue. L’habitat, le lieu de travail, le climat, la saison, la météo, l’ensoleillement, la pollution, les ondes, et tout l’environnement, sont à prendre en compte pour libérer les énergies bloquées et rétablir l’équilibre souhaité.

Il n’existe pas de séparation entre le corps et l’esprit.

Il n’existe  pas de maladies qui n’affecteraient que le corps alors que d’autres n’affecteraient que l’esprit. Lorsque le corps est atteint, l’esprit est affecté, et lorsque l’esprit souffre, cela a forcément des répercussions sur le corps.

Il existe une relation constante entre nos croyances, nos émotions, nos pensées et notre santé !

Origine du Shiatsu

Le shiatsu est un Art Japonais qui trouve son origine dans la Médecine Traditionnelle Chinoise, dont les fondements restent toujours valables et d’actualités. Littéralement, le mot shiatsu veut dire pression avec les doigts.

Dans la période contemporaine, le shiatsu a fait parler de lui quand l’Empereur du Japon, lors de la seconde guerre mondiale, a fait appel aux praticiens de Shiatsu, pour assurer en grande partie, la santé des japonais. Ceci, en raison du peu de médecin encore présent sur leur territoire.

Il a alors été mis en évidence que la population ne s’est pas plus mal portée. Le pays cumule pendant cette période,  une pénurie de médecin mais aussi de médicament ! Depuis 1954, Le Shiatsu est reconnu comme médecine officielle au Japon.

Le shiatsu est une des huit approches alternatives votées au Parlement européen en 1997 en qualité de « médecine non-conventionnelle digne d’intérêt ». On trouve, au même titre  la chiropraxie, l’homéopathie, la médecine anthroposophique de R. Steiner, la médecine traditionnelle chinoise, la naturopathie, l’ostéopathie, la phytothérapie.

En France, le shiatsu s’inscrit dans le cadre de la prévention et du bien-être, ce n’est pas un acte médical. Le mot bien-être est  galvaudé, aussi vais-je utiliser MIEUX-ÊTRE. C’est -à-dire mieux dormir, mieux se nourrir, mieux digérer, mieux penser, mieux réfléchir. Être en bonne santé, c’est être capable de prendre des décisions. Il faudrait également être animé par une certaine joie de vivre.

Au regard de l’évolution de notre système de santé, de la difficulté croissante d’accéder aux soins, de la perspective de médicament de plus en plus chers, je pense que le shiatsu jouera un rôle majeur dans la prévention santé dans notre pays et qu’il serait intéressant d’en parler très tôt à nos enfants.

Notion de Qi

La médecine Traditionnelle chinoise s’appuie sur la notion d’énergie ou QI, principe vital qui anime le corps et tous les éléments naturels, véritable souffle de vie. Tout est mouvement ! Cette énergie circule dans le corps à travers des méridiens, sorte de circuit reliant les énergies de la nature et celles de l’être humain.

Les outils

Les fondements théoriques du shiatsu sont identiques aux fondements  théoriques  de l’acupuncture qui trouvent leur origine dans l’étude de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Le DO-IN, enchainement de mouvements variés, auto-massage et étirement, permet un éveil du corps de la tête aux pieds et libère la pensée et les tensions. Exécuter ces gestes, 10 minutes tous les matins assurent un réel confort aux « petits ou grands » !

N’attendez plus pour débuter l’apprentissage de la Méditation. Vivez le grand calme qui apparaît lorsque vous avez placé votre mental au repos et êtes dans l’instant présent.

Le moxa, bâton d’armoise séchée, incandescent, approché de certains points précis, aura une action réchauffante, très utile, en cas de présence d’Humidité dans le corps.

Une séance de Shiatsu, c’est aussi l’utilisation de ces outils et bien d’autres encore, car vous êtes unique et inspirant.

Une séance de shiatsu

La personne qui reçoit un shiatsu est allongée au sol sur un futon, elle reste habillée. (Dans certains cas, la personne peut être placée sur une chaise  ou sur une table)

Le corps n’est pas dissocié de l’esprit, aussi ai-je besoin de comprendre, en m’appuyant sur des éléments visuels, morphologiques ou autres,  qui vous êtes dans votre globalité afin de choisir et de vous proposer un travail adapté. Au-delà d’un soulagement que j’espère le plus rapide possible, ce travail doit aussi cibler et s’attaquer à l’origine « du mal », qui remonte parfois à très loin !

Si la personne est en relative bonne forme, le shiatsu aura de toute façon, une action dynamisante (corps et esprit) et renforcera son système naturel de défense.

Lorsqu’une personne vit un mal-être, physique ou mental, son énergie vitale est fragilisée, son Qi circule mal ou trop vite et crée un déséquilibre énergétique qui conduit aux désagréments ou douleurs ressentis. L’enchainement de Shiatsu, par pressions avec les pouces ou la paume des mains le long des trajets de Méridiens, les étirements sur les différentes chaines musculaires ou les mobilisations des articulations, vont provoquer un mouvement destiné à faire circuler ou réguler le Qi et le Sang, afin de rétablir l’équilibre énergétique.

La séance dure environ une heure. Prévoir 15’ supplémentaires au premier RDV.

Fréquence

Un désordre chronique, qui a mis beaucoup de temps à s’installer, nécessitera plusieurs séances, nous en discutons au cas par cas.

Dans le cadre de la prévention santé, je préconise de recevoir un shiatsu à chaque changement de saison, soit un minimum de 4 fois par an.

 

Vous êtes l’acteur principal de votre santé, de votre forme et de votre mental !