• Film: 20 ans pour changer le monde

    20 ans pour changer le monde… !

    https://www.facebook.com/france5/videos/10155892858729597/

    Trop long…. bien d’accord !  Après avoir assisté à la projection en avant-première à Aubigny dimanche 8 avril 2018, je prends ce jour le temps de résumer ce que j’ai vu et retenu pour ma part !

    La salle est pleine, des anciens, mais aussi beaucoup de jeunes. C’est encourageant.

    Sous forme de film documentaire, nous découvrons et accompagnons le quotidien de différentes personnes qui œuvrent pour des projets communs visant à former, accompagner, augmenter de manière significative le nombre de producteurs agricoles, respectueux de la nature, à travers la permaculture ou l’agroécologie par exemple. Des structures fonctionnent déjà, d’autres sont en gestations.

    J’ai été émue par ces personnes qui défendent dans les atmosphères feutrées des institutions leurs projets.  En 2017 quand le t-shirt parle le costard écoute !

    Et oui, le t-shirt se porte sur la peau, presque une seconde peau…mais que cache le costard avec ses multiples poches et ses revers, depuis tant d’années ! Certains ont tombés momentanément la veste mais la chemise reste bien amidonnée !

    A l’instar des artisans des métiers d’Art, l’éco paysan et en passe d’acquérir enfin, la même reconnaissance. Nous regardons avec bienveillance les personnes qui font quelque chose de leurs mains et envions leurs connaissances et leur savoir-faire dans des domaines divers.

    J’ai été ému et triste à la fois de voir l’inertie de la société dans ce domaine, car il y a déjà plus de 30 ans, alors en Alsace, j’ai pu participer à des débats et associations de ce type. Des projets ont aboutis, pérennes et lucratifs, mais sans l’effet boule de neige escompté. Pour autant, vingt fois sur le métier remettre son ouvrage ….j’espère que l’heure est venue !

    Le constat : il faut aujourd’hui 7 à 10 calories fossiles pour créer 1 calorie alimentaire, il y a 70 ans, il fallait, 1 calorie fossile pour fabriquer 2,4 colories alimentaires.

    Nous sommes 25 fois moins efficace que nos grands-parents !

    Le débat :

    La demande pour le bio est de plus en plus importante. Mais attention de ne pas tomber dans le bio de supermarchés qui provient de…. ????

    A savoir :

    • Si plusieurs communes d’un secteur, adoptent la cantine bio par exemple, le marché local n’y suffira plus.
    • Si les cantines décident de passer par des achats groupés, la réglementation européenne les oblige aux appels d’offre….et se présentera alors le « bio international », très peu réglementé et donc très relatif.

    L’avenir est au bio local ! La demande est là, l’offre est très restreinte. Aussi faut-il encourager tout projet en ce sens.

    Les personnes présentes sont des « conso acteurs ». La Vendée répond bien à la demande.

    Aménagement du foncier : Il est urgent de prévoir des zones maraichères lors de l’élaboration des PLU. On voit partout des zones artisanales fleurir à la périphérie des villes, il est temps de trouver un peu de place pour le développement de l’agro locale.

    Pour avoir travaillé dans le foncier en Alsace, je mesure les erreurs qui ont faites en la disparition des zones maraîchères de la Robertsau à Strasbourg ou encore à Colmar. La spéculation immobilière y a largement trouvé sa place.

     

    Dans le même registre,  autre sujet de discussion…..

    Lorsque vous achetez des aliments issus de l’agriculture conventionnelle, vous payez 4 fois le produit, à savoir :

    • Lors du passage en caisse à prix bas, certes !
    • Pour la dépollution des eaux, des sols, des nappes phréatiques, nitrates, algues…etc
    • Pour toutes les personnes malades suite à l’ingestion de produits alimentaires toxiques en vente libre.
    • Pour les subventions qui sont rétrocédées par l’Europe aux producteurs conventionnels

     

    Un système à revoir ??? NON ?

     

    Et pour ceux qui consomment bio depuis, la double peine :

    • Coût supérieur pour avoir un produit de qualité, dont la production est respectueuse de l’environnement.
    • Acquitte taxes et impôts pour dépollution, sécu, les subventions…de l’agriculture conventionnelle !

    https://www.facebook.com/caty.bouleau/posts/616986545360210

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *